lundi 5 juin 2023

Les IA peuvent-elle être aussi créatives que les humains ?

 Les ordinateurs peuvent-ils être créatifs ? 

Alors que les outils d’intelligence artificielle (IA) générative tels que ChatGPTMidjourneyDall-E, pour ne citer qu’eux, font depuis peu beaucoup parler d’eux, de nouvelles questions se posent : 

la créativité est-elle l’apanage de l’être humain ?




Première approche :

Les récentes avancées dans le domaine de l'intelligence artificielle générative, telles que ChatGPT, Midjourney et Dall-E, suscitent des questions sur la créativité et son attribution à l'être humain. Des exemples tels que le portrait d'Edmond de Belamy, une œuvre d'art créée par une IA et vendue aux enchères pour une somme considérable, ainsi que l'utilisation de l'IA dans la production musicale et la chorégraphie, soulèvent des interrogations sur le rôle de l'humain dans ces processus.

Dans les cas cités, un être humain est toujours impliqué dans le processus de curation, sélectionnant les résultats de l'IA en fonction de sa propre vision et conservant ainsi la paternité de l'œuvre. Cependant, des outils tels que Dall-E sont capables de produire des images originales sur n'importe quel thème en quelques secondes.

Grâce à des modèles d'entraînement massifs, l'IA est désormais capable de traduire du texte en images inédites ou de créer une mélodie dans le style de n'importe quel compositeur, générant ainsi un contenu nouveau qui ressemble aux données d'entraînement, mais qui est différent.

Il existe trois types de créativité selon Margaret Boden : la créativité combinatoire, qui associe des idées familières ; la créativité exploratoire, qui génère de nouvelles idées en explorant des espaces conceptuels structurés ; et la créativité transformationnelle, qui crée de nouvelles idées dépassant les structures et les styles existants. La question de l'attribution de l'œuvre à l'algorithme, aux artistes dont les œuvres ont été utilisées ou au prompteur qui a guidé le processus reste complexe.

Les processus créatifs de l'IA sont avant tout systématiques et prévisibles, contrairement aux processus créatifs humains qui sont spontanés. L'IA est axée sur le consommateur et le marché, tandis que les artistes se concentrent sur eux-mêmes et sur le produit. Pour l'instant, l'IA générative semble fonctionner mieux lorsque l'humain intervient dans le processus, stimulant ainsi la créativité humaine plutôt que de la remplacer.

L'utilisation de l'IA générative à des fins commerciales, telles que la publicité, le design de mobilier et le stylisme, offre de nouvelles opportunités aux entreprises. Cependant, la curation humaine reste essentielle pour donner du sens aux résultats de l'IA et élaborer une vision unifiée et attrayante. L'IA ne peut pas encore rivaliser avec l'humain dans cette dimension.

En résumé, bien que l'IA générative puisse être créative, son utilisation actuelle dépend souvent de l'intervention humaine et sert davantage de catalyseur pour la créativité humaine que de substitut complet. La créativité transformationnelle reste un domaine juridique peu exploré et il est important d'opérer des choix et d'élaborer une vision humaine dans le processus de curation.

L'artiste et l'intelligence artificielle

La question existentielle de différenciation entre l'artiste et l'intelligence artificielle est devenue de plus en plus pertinente à mesure que les avancées technologiques permettent aux machines de créer des œuvres artistiques. 

Jusqu'à présent, la créativité était considérée comme une faculté exclusive de l'esprit humain, et l'art, dans toutes ses formes, était considéré comme étant nourri par l'imaginaire humain.

Cependant, avec l'émergence de l'intelligence artificielle, cette notion traditionnelle de création est remise en question. Les machines sont maintenant capables de produire des œuvres artistiques, comme des peintures, des compositions musicales, des poèmes et même des romans. Elles peuvent analyser des données, apprendre des modèles et générer des résultats originaux basés sur ces informations. Cette aptitude à produire à la demande et instantanément soulève des interrogations quant à la nature même de la création artistique.

Pourtant, malgré ces capacités impressionnantes, il existe encore une dimension qui reste spécifique à l'être humain. L'art, en tant qu'expression de la sensibilité, des émotions et des expériences humaines, porte souvent une signification profonde et personnelle. Les artistes humains puisent dans leurs vécus, leurs interactions sociales et leur compréhension du monde pour créer des œuvres qui résonnent avec les autres êtres humains. Leur capacité à exprimer des émotions complexes, à communiquer des idées abstraites et à interagir avec leur audience dépasse les compétences actuelles des machines.


L'art est également lié à des concepts tels que l'intention artistique, la réflexion critique,
l'engagement émotionnel et le contexte culturel. Les artistes ont une vision unique et une subjectivité qui se reflètent dans leur travail. Le processus créatif, en soi, est souvent profondément lié à l'expérience humaine et à la manière dont les individus interagissent avec le monde qui les entoure.


En fin de compte, bien que l'intelligence artificielle puisse imiter certains aspects de la créativité humaine et produire des œuvres artistiques impressionnantes, elle ne peut pas encore égaler complètement l'essence de l'artiste humain. Les machines peuvent fournir des résultats surprenants, mais elles manquent encore de la profondeur émotionnelle, de la subjectivité et de la complexité qui sont inhérentes à l'expérience humaine.

En réévaluant la notion de création à la lumière de ces avancées technologiques, nous devons reconnaître que l'intelligence artificielle offre de nouvelles possibilités pour l'art, mais elle ne remplace pas l'expression artistique humaine. Au contraire, elle peut servir de complément et d'outil pour les artistes, en élargissant leurs capacités créatives et en les aidant à explorer de nouvelles formes d'expression. 



L'artiste reste donc unique dans sa capacité à fusionner son expérience personnelle, son imagination et son interaction avec le monde pour créer des œuvres qui captivent et inspirent.

Tout d'abord, l'expérience personnelle de l'artiste joue un rôle central. Chaque individu a une histoire, des expériences uniques et une vision du monde qui lui est propre. L'artiste puise dans ces expériences vécues, qu'elles soient joyeuses, douloureuses, complexes ou simples, pour exprimer des émotions et des idées à travers son art. Cette expérience personnelle permet à l'artiste de transmettre une authenticité et une profondeur émotionnelle dans ses œuvres.

Ensuite, l'imagination de l'artiste est un élément essentiel. L'artiste est capable de créer des mondes imaginaires, d'explorer des idées abstraites et de donner forme à des concepts intangibles. L'imagination permet à l'artiste de transcender la réalité et de proposer de nouvelles perspectives, des visions uniques et des interprétations originales. C'est à travers cette capacité imaginative que l'artiste peut exprimer sa créativité de manière singulière.

Enfin, l'interaction avec le monde est un élément crucial pour l'artiste. Les artistes observent, questionnent et réfléchissent sur leur environnement. Ils sont sensibles aux détails, aux nuances et aux dynamiques qui caractérisent la société, la nature humaine, les cultures et les interactions humaines. L'artiste est capable de saisir ces observations et de les traduire en œuvres d'art qui suscitent des émotions, font réfléchir et engagent le public. Cette capacité à se connecter avec le monde et à le représenter à travers une perspective unique distingue l'artiste.

En fusionnant leur expérience personnelle, leur imagination et leur interaction avec le monde, les artistes créent des œuvres qui transcendent la simple imitation de la réalité. Ils donnent vie à des idées, à des émotions, à des histoires et à des concepts qui touchent le cœur et l'esprit du public. C'est cette combinaison unique d'éléments qui permet à l'artiste de laisser sa marque personnelle dans chaque œuvre créée.

Alors que l'intelligence artificielle peut imiter certains aspects de la créativité humaine, elle ne possède pas cette capacité à fusionner ces éléments de la même manière. L'IA peut analyser des données, apprendre des modèles et générer des résultats basés sur ces informations, mais elle ne possède pas d'expérience personnelle ni d'imagination propre. Elle peut reproduire des schémas existants, mais elle ne peut pas créer de nouvelles significations profondes ni engager une interaction riche avec le monde comme le fait l'artiste humain.


En fin de compte, c'est cette fusion unique d'expérience personnelle, d'imagination et d'interaction avec le monde qui fait de l'artiste un créateur d'œuvres d'art uniques et inimitables.

« Bien que n'étant pas vivant, je peux toujours créer de l'art » : un robot a pris la parole à la Chambre des lords (futura-sciences.com)


A robot has addressed the House of Lords for the first time, telling a committee that artificial intelligence can be a 'threat and opportunity' to artists.

Subscribe to Guardian News on YouTube ► http://bit.ly/guardianwiressub The robot, named Ai-Da and devised in Oxford by Aidan Meller, gave evidence to the communications and digital committee as part of an inquiry into the future of the arts, design, fashion and music industries and how AI might affect them. With rapidly developing AI, growing accessibility to super computers and machine learning on the ride, Ai-Da – named after the computing pioneer Ada Lovelace – was created as a 'comment and critique' on rapid technological change. The Guardian publishes independent journalism, made possible by supporters. Contribute to The Guardian today ► https://bit.ly/3uhA7zg

Ai-Da s’est « endormie » dans la Chambre des lords

#Ai-da #Technolodgy #ArtificialIntelligence #AidanMeller #HouseOfLords #Oxford #Art

Notre prochain livre sur l'IA.









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Des logiciels de reconnaissance de texte pour la généalogie avec l'IA

Voici un outil de reconnaissance de texte. Cependant, pour la généalogie, le logiciel Transkribus semble être le plus approprié. Transkribu...